Le contact physique

Je voudrais commencer par citer Bruce Lee: «Il est impossible d'apprendre à nager sans eau».

 

Tout art martial,  quel qu'il soit, doit fondamentalement être un équilibre entre de deux pôles qui se complètent.

 Je ne peux pas choisir un seul d'entre eux et exclure le reste. Cela étant, à travers mes expériences, j'ai rencontré des écoles et des « enseignants » limités aux soins de l'art de leurs styles, avec la perfection des formes (katas, etc.), l'importance du respect de la tradition, l'uniforme de l'école, etc.

Tout cela est fort juste, et c'est très important pour la conservation des techniques ancestrales, mais une chose reste en suspens: où était l'aspect martial de l'Art? 

Le kata se retrouve dans presque tous les arts martiaux, il est très agréable à voir, mais peu efficace dans un aspect réel. 

Le manque de contact physique pour un pratiquant d'arts martiaux n'a que des aspects négatifs. 

Le contact physique doit être progressif, et doit permettre au facteur temps de développer les aspects physiologiques de notre corps. Faire un sparring pour un débutant, dès le premier, reflète l'incompétence de l'instructeur.

Un sparring plein nous permet de travailler les différents aspects qui peuvent avoir l' assurance en théorie. En pratique, ils sera adopté à un niveau supérieur  que nous allons acquérir: 

* Une plus grande coordination dans l'utilisation des jambes et des bras. 

* Meilleure utilisation du rythme. 

* Plus grande capacité de réflexion, très importante au moment d'arrêter un coup et de lors de la contre-attaque. 

* Augmentation de la vitesse de transmission neuromusculaire etc...

Ceci pour mettre en évidence parmi beaucoup d' autres éléments,  l' avantage du contact physique qui nous permet également de supporter un peu plus la douleur.

 

Très belle journée et bonne fête nationale,

 

Coach-défense